Vélodrôme#2 Entre réserve naturelle et zones d’activité

12.07.2019

Pour cette deuxième étape de « notre » VéloDrôme, de Allex à Crest, nous faisons étape à la Réserve des Ramières. Difficile de choisir entre un parcours naturaliste de tout beauté mais forcément lent et l’efficacité monotone des lignes droites cernées de maïs ou de boîtes de métal. Sans compter que d’autres alternatives verront bientôt le jour…

Ce deuxième épisode de notre Vélodrôme nous mène d’Allex à Crest en un peu plus d’une dizaine de kilomètres longeant régulièrement la réserve des Ramières. Occasion d’évoquer comment un itinéraire cycliste peut flatter l’oeil ou l’endormir…
Si vous avez eu la chance de ne pas perdre la signalisation dans Allex (voir l’épisode précédent), vous pédalez maintenant sur une plaine tout ce qu’il y a de plus plat, dans un décor tendance agriculture intensive (blé, maïs et forts arrosages). La voie goudronnée trace une seule ligne droite jusqu’à l’Ecosite du Val de Drôme, à Eurre. Mais nous tournons à droite en direction de la Gare des Ramières, pour être accueilli par Jean-Michel Faton, conservateur de ce lieu qui n’est plus une gare mais une réserve naturelle accueillant canards, castors, hérons cendrés et autres papillons devenus rares hors de son périmètre. Un lieu qui accueille aussi la race humaine, à raison de 60000 visiteurs par an. La VéloDrôme n’y pénètre pas, mais il est possible d’y entrer sur un VTT (ou un VTC à pneus résistants) en suivant les panneaux « Boucle de la Drôme ». Une diversion réellement bienvenue pour cette étape de lignes droites soporifiques.

thumbnail2

La pause naturaliste dans la réserve des Ramières

Jean-Michel Faton, cycliste quotidien puisqu’il pédale depuis Aouste tous les jours, a participé intensivement au tracé de la VéloDrôme sur ce territoire. Il explique que si ce tronçon, depuis la ViaRhôna, est d’une qualité discutable (voir notre précédent article), c’est pour avoir été un pionnier. « En 2009, le vélo n’était pas autant à la mode qu’aujourd’hui. Nous avions des budgets bien moindres, et nous avons dû développer ce tracé au moindre coût. » Pour parler chiffres, la partie ViaRhôna-Crest a coûté dans les 500000 euros, alors que la plus récente Crest-Saillans se monte à 1,2 millions d’euros. Deux époques ! Maintenant que les pouvoirs publics réalisent l’engouement des citoyens et l’indispensable « transfert modal » vers la mobilité douce, les tronçons pionniers vont pouvoir être améliorés. « Cela passera par l’amélioration de la sécurité et un tracé plus direct. On doit être le plus efficace possible, si on veut que les gens abandonnent leur voiture.» Mais les touristes ne seront pas oubliés, puisque la visite de la rive gauche de la Drôme est aussi en projet.

Revenu sur la VéloDrôme, on rejoint très vite (4 kilomètres depuis Allex) la passerelle de la Riaille (photo). Un pont vélo indispensable pour réaliser la jonction Allex-Eurre et que les associations ont attendu 20 ans, selon Jean-Michel Faton.

4

le Pont de la Riaille, une jonction indispensable pour rallier Crest à Allex ou aux Ramières

 

thumbnail 1

avant d’arriver à l’Ecosite d’Eurre : un vrai boulevard…

Il ne nous reste plus que 4 kilomètres supplémentaires pour rejoindre le territoire de l’Ecosite du Val de Drôme. Au total, la trace depuis Allex est plus courte que la départementale ! Et nettement plus tranquille… La traversée de la zone d’activité n’est bien sûr pas des plus bucoliques, mais elle se termine heureusement par un espace plus accueillant où les touristes pourront s’octroyer une pause. Car l’entrée Est de l’Ecosite jouxte l’étang d’Eurre (certains disent « le lac ») et un accès de plus à la réserve des Ramières.


 

Lire aussi : À la découverte de la Vélodrôme, #1 : Peut mieux faire


 

3

Entre deux zones d’activité, cliché de l’idéal véloroutier : verdure, aménagements de qualité et absence de véhicule motorisé. Un moment rare…

Retour ensuite à une allée très végétale (photo) et réservée aux seuls véhicules non motorisés, un havre de paix bourré de chlorophylle avant le Quartier de la Plaine qui inaugure Crest. Si le paysage qu’offrent les boîtes de béton et de métal est nettement moins gracieux, on regrettera surtout le faux aménagement cycliste : une vague bande de peinture pour symboliser une piste (de 60 centimètres de large au lieu du 1,40 mètre réglementaire) au bitume ancestral, littéralement défoncé par les camions. Les multiples trous fatiguent nos roues, quand il ne nous mettent pas carrément en danger. On comprend ici qu’il ne suffit pas qu’une communauté de communes définisse un tracé de véloroute, il faut aussi que chaque municipalité entretienne sa chaussée… Passés ce chaos, c’est le retour aux berges de la Drôme. Le moment de traverser la rivière une première fois, via le fameux Pont de Bois (majuscules, s’il vous plait)… Un ouvrage fameux à plus d’un titre, surtout pour un cycliste. Mais ça nous en parlerons lors de notre troisième épisode, la semaine prochaine : de Crest à Piégros, en passant par… la ville !

Xavier de Stoppani

 

Explication du métier de conservateur de la réserve


Retrouvez un épisode "À la découverte de la Vélodrôme" chaque vendredi !

Lire le premier épisode


 

Infos pratiques :

  • 12 kilomètres d’Allex à Crest
  • Majorité de bitume pour ceux qui respecteront l’itinéraire et ne choisiront pas la piste VTT
  • Environ 80% du parcours est « partagé » (utilisé par les véhicules à moteur) mais à faible trafic pour l’essentiel
  • La Gare des Ramière dispose (aux heures d’ouvertures), d’un « Accueil vélo » : ombre, coin pique-nique, point de lavage et prêt d’outils possible
  • Site Web de la réserve des Ramières
  • Topo VTT 26 téléchargeable

Les +

  • Accès et visite à VTT, VTC ou à pieds de la réserve des Ramières
  • Alternative VTT par la piste 26, plus courte et plus sauvage puisqu’en pleine réserve
  • Efficacité de la ligne droite depuis Allex jusque Crest

Les -
  • Signalisation peu parlante (nous en avons déjà parlé) et ici même absente à des intersections importantes
  • Traversées des zones d’activité d’Eurre et de Crest pas vraiment photogéniques
  • Chaussée défoncée et dangereuse dans le quartier de la Plaine à Crest

Connectez-vous pour publier un commentaire