Les Lourie de Vercheny : une histoire familiale et collective

29.05.2019
elietfranswaz

Franswaz Rochette et Elie Arnaud

Elie Arnaud, habitant de Vercheny, a toujours eu envie de retracer son histoire familiale. Avec l’aide de Franswaz Rochette, conteuse de formation, ils ont réussi à écrire quatre siècles de vie paysanne.

Tout est parti d’un coffre en bois, longtemps posé sur l’armoire d’Elie Arnaud. Le Verchenois l’a ouvert il y a quatorze ans et a découvert de nombreux documents administratifs liés à sa  famille, des viticulteurs de classe moyenne. Actes notariés, testaments, contrats de mariages, les documents datent parfois de 1574. Viens alors l’idée d’en faire un livre familial, pour garder une trace de cette histoire. “Au départ j’ai été embauchée par Elie Arnaud pour mettre ses souvenirs familiaux sur papier”, raconte Franswaz Rochette, co-auteure du livre. “Elie les a transcrits et moi je les ai analysé”.

Une histoire commune, celle des protestants

L’auteure a dû reconstituer, autour de la vie de la famille Lourie, une phase tout entière de l’Histoire de la Vallée. Après la révocation de l’Édit de Nantes, la religion protestante est devenue interdite. Une grande partie des habitants de Vercheny, dont les Lourie, étaient de cette confession.

“C’est une famille représentative de beaucoup de familles de la Vallée : des paysans ni riches ni pauvres et protestants”, explique Franswaz Rochette. Une histoire commune qui lui a paru évidente : “À un moment je leur ai dit : je pense que ce récit va intéresser beaucoup plus de gens que votre famille. C’est pourquoi je leur ai proposé de faire un livre.”

Chaque chapitre est consacré à un ancêtre de la famille, qui correspond à un siècle. la difficulté majeure a été de reconstituer l’histoire de ces personnages et leur donner “de la chair” : “Ces documents sont un peu arides il fallait mettre de la vie autour. On ne voulait pas romancer donc j’ai remis en contexte autour l’histoire”, commente l’écrivaine. “C’est comme si on les avait fait revivre”.

De nombreux contrats de mariages et baptêmes ont été retrouvés dans le coffre. Après la révocation de l’Édit de Nantes, les “actes de la vie protestante avaient lieu cachés”. C’est ce qu’on appelait, les mariages ou les baptêmes au désert. Plusieurs de ces documents ont été certifiés des années plus tard, ainsi, un couple pouvait être reconnu marié au bout de dix ans.

L’importance de la vigne

Les Lourie étaient des viticulteurs et leurs descendants le sont toujours, puisque  les enfants d’Elie Arnaud ont repris les terres familiales. L’importance de la viticulture n’est pas visible sur la plupart des documents recueillis pour le livre : “Il faut attendre 1900 pour avoir un livre de comptes pour la vente de vin”, explique Franswaz Rochette. “Sur trois siècles on est réduit à des suppositions, on sait qu’ils ont des vignes. On sait aussi qu’il y a eu des histoires avec le prieur d’Aurel, pour lesquels ils cultivaient des terres.” Les enfants d’Elie Arnaud ont également consacré un chapitre pour raconter leur lien à la terre et à la maison familiale. Une façon de boucler la boucle de l’histoire des Lourie, en l’ancrant dans le présent.

Une vision changée du territoire

“Je ne regarde plus les lieux pareil”, affirme Franswaz Rochette. “On se baigne dans la Drôme à Saillans, il y a 70 ans il y a eu une grosse bataille avec des tas de morts, et 400 ans avant il y avait des batailles entre des catholiques et des protestants.” La Drômoise se sent fière d’avoir raconté la vie de ces paysans, peu racontée dans les livres d’histoires. À certains moments, elle s’est sentie comme une enquêtrice de police. Une seule pièce du puzzle n’a pas été retrouvée : la disparition d’un ancêtre, condamné à l’exil avec ses deux enfants. C’est le seul mystère qui demeure sur l’histoire familiale.

Pour le reste, les documents gardés par la famille Lourie, puis Arnaud se sont révélés précieux à la compréhension des événements de la Vallée de la Drôme. Mis en perspective avec l’histoire française, des recherches internets, des archives et le fond d’Histoire locale de la médiathèque de Crest, ils ont permis de redonner vie à 400 ans de vie paysanne.

site www.doubleun.com

 


Encadré :

Il aura fallu un an et demi aux deux auteurs pour retracer cette histoire. Le livre paraîtra le 15 juin, aux éditions Pwa plum, la section microédition de la compagnie de spectacle Double un au prix de 16€.

Avec deux temps de présentation : Le mardi 18 juin, 18 h 30, à la bibliothèque de Vercheny, avec Franswaz Rochette et Élie Arnaud.

Le jeudi 20 juin, 19 h, à la librairie La Balançoire, Crest, avec Franswaz Rochette.


Connectez-vous pour publier un commentaire